Les rêveries du retraité solitaire

Les rêveries du retraité solitaire

Paul et André

Ce matin, deux cérémonies funéraires ont eu lieu à peu près en même temps, mais à des heures différentes, dans des régions du globe très éloignées l’une de l’autre.

 

La première a eu lieu dans une abbaye bénédictine du Québec pour le repos de l'âme et pour rendre un dernier hommage au frère Paul. C’était une célébration religieuse très sobre à laquelle ont assisté les autres moines. Il y a eu des chants et seulement quelques paroles ont été prononcées. Le frère Paul avait passé cinquante ans de sa vie dans le même monastère à se lever tous les matins à la même heure, et à se coucher tous les soirs à la même heure, et à répéter tous les jours les mêmes gestes, et à psalmodier les mêmes chants grégoriens qui n’ont pas changé depuis des siècles. Le frère Paul est mort paisiblement dans son sommeil en ne sachant pas qu’il allait mourir. Il avait 75 ans.

 

À l’autre bout du monde, à Tahiti, il y a eu une célébration pour célébrer la vie d’André Lavigueur. Quelques amis se sont réunis sur la plage pour jeter ses cendres dans l’océan qu’il aimant tant. On a chanté ses chansons préférées, on a joué de la musique, et on a bu du vin et bien mangé pour se rappeler comment André aimait la vie. André a travaillé pendant plusieurs années comme journaliste à la pige. On a dit qu’il avait été mêlé à des affaires un peu louches, chose qu'il aurait regrettée par la suite, et qu’il aurait même fait de l’espionnage. Il a fait beaucoup d’argent et il en a dépensé beaucoup. Il a roulé sa bosse sur tous les continents. Il a passé les dix dernières années de sa vie sur un voilier, en Polynésie, avec de vieux hippies qui étaient devenus ses amis. André est mort d’une crise cardiaque en faisant l’amour avec une jeune femme qui avait une quarantaine d’années de moins que lui. Lui non plus ne savait pas qu’il allait mourir cette nuit-là. Il avait lui aussi 75 ans.

 

Paul et André sont nés dans le même petit village pas loin de la ville de Québec. Il n’y avait pas de bibliothèque dans leur village, mais il y avait le bibliobus qui venait une fois par semaine pour quelques heures. Étant donné que leur village était le dernier au bout de la route, le choix de livres était plutôt limité. Ce jour-là, quand Paul et André, qui avaient alors quinze ans, sont arrivés au bibliobus, il ne restait que deux livres qu’ils n’avant pas lus : la vie de Saint-François et un Bob Morane. Ils ont tiré à pile ou face pour savoir qui des deux amis aurait le Bob Morane et c’est André qui a gagné. Dix ans plus tard, Paul est devenu moine et André est devenu journaliste.

 

Est-ce à dire que si c’était André qui avait lu la vie de Saint-François, c’est lui qui serait devenu moine ; et si Paul avait lu Bob Morane, c’est lui que serait devenu journaliste ? Ce serait extrapoler et ne pas tenir compte des attirances et des prédispositions naturelles d’un adolescent dans les choix qui détermineront ce qu’il fera pendant le reste de sa vie de dire que tout peut être déterminé par la lecture d’un seul livre ou la rencontre d’une seule personne. Mais il ne faut pas non plus négliger l’influence d’un livre ou d’une rencontre dans la direction que prendra une vie. Un livre ou la rencontre d'une personne peut être l’élément déclencheur qui poussera un adolescent, dont le cerveau n’est pas encore complètement formé et encore très malléable, à s’engager dans une voie plutôt que dans une autre. Et certains, quand ils sont engagés dans une direction, peut-être parce que c’est dans leur nature d’être comme ça, ne se retournent jamais en arrière pour remettre en question les choix qu’ils ont faits.

 

Quand Paul et André étaient adolescents, le nombre de livres en circulation était limité et il n’y avait que deux chaînes de télévision. Ils ont fait des choix que les influences qu’ils ont subies ont sans doute inspirés et permis de développer, mais auxquels ils n’étaient pas continuellement et exclusivement exposés. Qu’en est-il aujourd’hui ? Les jeunes de quinze ans qui vivent dans le petit village où vivaient Paul et André n’ont plus besoin d’attendre le bibliobus pour avoir des livres. Ils ont surtout accès à l’internet qui les met en contact avec des influences qui ont un impact beaucoup plus grand que ce à quoi ont été exposé Paul et André dans les années 1950.

 

La semaine dernière, j’ai vu sur TV5 un reportage sur trois jeunes Français qui habitaient un petit village de Bretagne. Ils ont été tous les trois radicalisés par des vidéos de propagande djihadistes qu’ils avaient vues en ligne. Ils se sont convertis à une forme d’islam radical et sont partis faire le djihad en Syrie. Un est mort en se faisant sauter avec des explosifs, et on ne sait pas ce qui est arrivé aux deux autres. Il y a quelques années, c’est un jeune Québécois qui s’est radicalisé d’une autre façon, et qui a assassiné six musulmans en train de prier dans une mosquée. Lui aussi avait été influencé par de la propagande, celle-là d’extrême-droite qu’il avait vue en ligne, et par des personnes qu'il avait fréquentées.

 

L’internet permet d’avoir et d’entretenir une vision du monde complètement coupée de la réalité et isolée de toutes les autres. Un jeune peut facilement passer tout son temps à ne voir et entendre que ce qui le renforcera dans des convictions et un comportement que d’autres veulent lui inculquer en l'isolant pour mieux le manipuler.

 

Il est, je crois, normal de subir des influences qui influenceront notre destin. Quand on lit la biographie de personnages qui ont fait leur marque dans différents domaines, on se rend compte qu’il y a toujours eu quelque chose ou quelqu’un qui les a inspirés. Ce dont on doit se méfier, c’est de l’isolement et du refus de considérer d’autres possibilités. On doit pouvoir dire : « J’ai beaucoup réfléchi, et après en avoir parlé avec mes parents et mes amis, voici la décision que j’ai prise, et je me garde toujours la possibilité de changer d’idée. »

 

Somme toute, Paul et André ont vécu leur vie chacun de façon très différente, mais je ne crois pas qu’ils aient jamais regretté les choix qu’ils ont faits. Qu’ils reposent en paix !

 

 

biblio.jpg

 

 

 



18/01/2020
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres