Les rêveries du retraité solitaire

Les rêveries du retraité solitaire

Le soleil et la lune

Je suis une lune qui a le grand bonheur et le petit malheur de vivre avec un soleil.

 

Le grand bonheur est que mon soleil me réchauffe et m’éclaire, et qu’il m’apporte vigueur et énergie.

 

Le petit malheur est que la lueur timide et obscure de la lune est souvent éclipsée par l’éclat et la splendeur du soleil.

 

Le soleil, c’est l’action et l’organisation en plein jour et au milieu de la ville agités ; la lune, c’est les rêveries et les pensées dispersées dans la noirceur et la solitude d’une nuit d’insomnie.

 

Le soleil, c’est le centre d’attention dont tous veulent s’approcher ;  la lune, c’est la timide discrétion qui ne veut pas se faire remarquer.

 

Le soleil, c’est la personne que tout le monde veut écouter parler ; la lune, c’est celle qu’on fait semblant d’écouter, l’oreille tendue vers la conversation d’à côté.

 

Alors pourquoi ne voudrions-nous pas tous être des soleils et quels avantages y auraient-ils à n’être que la lune ?

 

Parce que dans l’univers, il y a toujours deux pôles qui s’attirent.

 

Parce que le soleil a besoin de la lune pour venir se reposer et se confier.

 

Parce que l’étoile brillante est attirée par l’astre diaphane et que les deux se complètent.

 

Sans la lune, il n’y aurait pas de clair de lune pour inspirer les musiciens et faire chanter les troubadours.

 

Sans la lune, les amoureux n’auraient pas cette mystérieuse complice pour éclairer discrètement et tendrement leurs baisers.

 

S’il n’y avait pas la lune, où iraient se réfugier les poètes et les rêveurs éveillés ?

  

Il n’est pas étonnant que ce soit au clair de la lune qu’on demande à notre ami Pierrot de nous prêter sa plume.

 

Alors que j’écris ceci, le soleil a depuis un bon bout de temps fini sa journée, et mon petit soleil, couché depuis quelques heures, dort paisiblement dans le grand lit.

 

Charles Baudelaire a écrit un poème intitulé Les bienfaits de la lune ; s’il ne l’a pas appelé Les malédictions de la lune, c’est qu’il devait avoir de bonnes raisons.

 

Voici le poème récité par Serge Reggiani : https://www.youtube.com/watch?v=Tj_ISJ3_XmM

 

 

IMG_3102.JPG



29/10/2019
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres