Les rêveries du retraité solitaire

Les rêveries du retraité solitaire

Le moine et le soldat

J’ai entendu quelqu’un raconter cette histoire qui fait partie de la tradition bouddiste à la radio il y a plus de trente ans. Je vous raconte l’essentiel. Les détails que j’ai oubliés, je les ai inventés.

 

 

Un moine vivait en ermite dans une région montagneuse d’un pays lointain. Il passait sa vie à méditer et à cultiver son potager en compagnie de quelques animaux qu’il gardait pour la compagnie pas pour les manger. Arrive un jour un soldat perdu d’une armée en déroute qui lui demande l’hospitalité. Pendant que le moine est à œuvrer dans son potager, le soldat découvre, à sa grande surprise, une pierre précieuse dans l’humble demeure de son hôte et se dit « Je vais lui demander de me la donner, et s’il ne veut pas, je vais me servir de mon épée. » Sans hésiter, le moine lui dit que cette pierre soi-disant précieuse n’a pour lui aucune valeur et aucune utilité et que si ça lui fait plaisir, il peut bien la garder. Le soldat s’en va en chantonnant, le cœur léger.
Quelques années plus tard, le soldat revient un beau matin alors que le moine est en train de méditer. Il a l’air soucieux et fatigué. Le moine le reconnaît immédiatement et lui dit en souriant :
-Vous êtes toujours le bienvenue chez moi mais si vous êtes revenu en croyant que j’avais une autre pierre précieuse à vous donner, vous vous trompez. C’était la seule que je possédais.
-Ce n’est pas pour ça que je suis revenu, lui dit le soldat. Je suis revenu pour découvrir ce que vous avez au fond de l’âme et dans le cœur qui a fait en sorte qu’il a été pour vous tellement facile de vous départir d’un bien aussi précieux.
À partir de ce jour-là, le soldat est devenu le disciple du moine qui a cessé de vivre en ermite. Quelques années plus tard, le moine est décédé et c’est le soldat devenu moine qui lui a succédé, et qui vit maintenant en ermite.

 

On pourrait se dire en entendant une telle histoire qu’elle a beaucoup de fraîcheur et qu’elle transmet un message qui pourrait profiter à l’ensemble de l’humanité. Et l’on se met à regretter que notre tradition religieuse n'a pas d'aussi belles histoires à raconter. La vérité est que des histoires semblables existent dans à peu près toutes les religions et mythologies. Elles se ressemblent étrangement et sont là pour nous aider à distinguer entre ce qui est essentiel et ce qui accessoire, et pour nous convaincre d’orienter nos vies dans une meilleure direction.

 

Le problème est que nous avons tellement entendu ces histoires qu'elles ont fini par perdre l’essence même de ce pour quoi elles ont été inventées. Elles ont été tellement galvaudées et récupérées à toutes sortes de fins et pour servir toutes sortes d’intérêts qu’elles ont fini par ne plus rien dire; et nous, nous avons fini par ne plus y attacher aucune importance ou bien à ne plus les entendre.

 

Je crois qu’il faut sans cesse, inlassablement, génération après génération, trouver des façons nouvelles de se répéter les vérités essentielles pour s’assurer de ne jamais les oublier et pour les transmettre à ceux et celles qui viendront après nous. C'est ainsi qu’à travers les âges, des voix se sont relayées pour nous redire que l’essentiel est invisible pour les yeux, que l’important, c’est la rose, et que le temps qu’on a pris pour se dire « Je t’aime », c’est le seul temps qui reste au bout de nos jours.

 



25/12/2018
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres