Les rêveries du retraité solitaire

Les rêveries du retraité solitaire

Le mâle dominant

Notre univers a commencé avec le Big Bang il y a 13, 7 milliards d’années. Si on arrondit ça à 14 milliards d’années et qu’on réduit ça à l’échelle de 14 ans, la Révolution industrielle et la démocratie ont commencé en Occident il y a 6 secondes. En temps réel, les premiers grands singes sont apparus il y a 58 millions d’années, les premiers humains il y a 200 000 ans et les premières sociétés organisées il y a environ 50 000 ans.

 

Où est-ce que je veux en venir avec ça ? Je me suis toujours demandé pourquoi les humains, même après avoir connu la liberté et la démocratie, avaient souvent tendance à revenir à des dictateurs pour résoudre leurs problèmes quand ils se sentaient lésés et menacés. J’ai eu ma réponse en regardant un documentaire sur les grands singes. L’organisation sociale de ces primates est basée sur l’autorité du mâle dominant qui détient le pouvoir absolu sur tous les membres de son groupe.[1] Il jouit de privilèges comme le droit de s’accoupler avec n’importe quelle femelle, et il est aussi toujours le premier à boire et à manger. Quand ses forces diminuent et qu’il ne peut plus assurer son autorité, il est remplacé par un autre mâle dominant. C’est comme ça que ça fonctionne et que ça a toujours fonctionné chez les singes et dans plusieurs autres sociétés animales depuis des dizaines de millions d’années.[2]

 

Chez les humains, ce n’est pas tellement différent. Il y a eu les empereurs chinois, les pharaons d’Égypte, les empereurs romains, les califes dans les pays arabes, les shahs de Perse suivis du shah d’Iran, les monarchies de droit divin en Europe. Il y a eu Hitler, Mussolini, Mao, Staline, Castro. Ceausescu, Saddam Hussein et combien d’autres qui ont dirigé leur pays avec une poigne de fer. Aujourd’hui, il y a Kim Jong-un en Corée du Nord, Poutine en Russie et Xi Jinping en Chine (à qui le Parti communiste vient d’accorder autant de pouvoirs qu’en avait Mao). Il y a aussi Donald Trump qui n’a jamais caché son admiration pour les dictateurs et qui rêverait de devenir l’un d’eux.

 

Ce qui semble étonnant à première vue, ce n’est pas qu’un homme rêve de détenir le pouvoir absolu et de devenir un tyran. Ce qui est étonnant, c’est de voir qu’il y a encore des gens, qui malgré tous les enseignements que nous a donnés l’histoire, seraient d’accord pour lui accorder ce pouvoir. On entend souvent dire que l’appui qu’a Donald Trump aux États-Unis est seulement d’environ 35 %. C’est énorme si l’on considère que Trump n’aurait aucune hésitation à abolir la liberté de la presse et la séparation des pouvoirs inscrite dans la Constitution américaine pour devenir un nouveau Poutine.

 

La démocratie, qui a commencé de façon plutôt théorique en Grèce il y a à peu près deux mille ans, est apparue dans nos sociétés occidentales dans la seconde moitié du XVIIIe siècle grâce à la Philosophie des Lumières, elle-même inspirée par le message profond du Christianisme, ce Christianisme qui dans sa dimension socio-politique a paradoxalement contribué à maintenir au pouvoir des tyrans pendant plus de deux millénaires. Ça ne fait pas très longtemps, surtout quand on pense que nos ancêtres les singes sont ici depuis 58 millions d’années. Je crois que dans sa mémoire collective, dans son subconscient, dans son ADN et dans ses gènes, l’être humain garde toujours la nostalgie du mâle dominant qui pourrait apporter des solutions à ses problèmes, lui redonner confiance et le protéger de ses ennemis réels ou imaginaires. La démocratie n’est peut-être, somme toute, qu’un accident de parcours.



[1] Dans certaines espèces animales, le mâle dominant peut être une femelle.

[2] Le documentaire que j’ai regardé mentionnait que les poissons constituent une exception à cette règle.



30/10/2017
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres