Les rêveries du retraité solitaire

Les rêveries du retraité solitaire

Mon père

IMG_2615.JPG

 

Sainte-Rose-du-Nord

 

Depuis que j’ai commencé ce blog il y a un peu plus d’un an, j’ai écrit près de soixante articles sur différents sujets. Comme je l’ai indiqué dans ma page d’accueil, mon but était, d’une part, d’entrer en contact avec des personnes avec qui je pourrais communiquer, échanger et discuter, un peu comme je le faisais avec certains de mes collègues avant de prendre ma retraite, pour me sentir moins seul et garder mon cerveau occupé.  D’autre part, je voulais faire le point par rapport à ce que j’ai vécu et appris après toutes ces années passées sur cette terre. Dans mes articles, j’ai parlé de personnes que j’ai rencontrées, de livres que j’ai lus et d’événements qui m’ont marqué. J’ai raconté des histoires et j’ai partagé des souvenirs. J’ai exprimé des opinions et parlé de mes croyances. Je crois pouvoir dire que j’ai atteint mon dernier objectif. Le fait d’écrire m’a permis de voir plus clair et de mieux comprendre ce qui est essentiel pour moi. Peut-être que je le pressentais déjà mais l’écriture est venu le confirmer.

 

Plusieurs personnes sont venues visiter mon blog, soit par curiosité ou parce que je les avais invitées, mais la plupart sont reparties sans laisser de commentaires, soit parce qu’elles n’ont pas trouvé dans ce qu’elles ont lu le reflet de leurs propres opinions et croyances ou parce qu’il n’y avait pas de points communs entre ce que j’écris et leurs expériences et préoccupations personnelles. Toujours est-il qu’il y a très peu de personnes qui lisent mes textes. Parmi elles, il y a deux de mes sœurs. Je leur dédie cet article consacré à mon père.

 

Maria m’a fait remarquer un jour que malgré le fait qu’il était alcoolique, elle ne m’avait jamais entendu dire du mal de mon père, et que je lui avais toujours parlé de lui avec respect. C’est vrai que ma relation avec mon père n’a pas toujours facile et que cette hérédité est parfois très lourde à porter, mais quand je pense à lui maintenant, il n’y a que des souvenirs  heureux qui me reviennent. C’est comme si ma mémoire avait été guérie de tout ce qu’elle contenait de négatif. Je peux maintenant mieux faire la part des choses et regarder le passé avec indulgence et sérénité…et même un peu d’humour.

 

Parmi les bons souvenirs que je garde de mon père il y a celui des expériences que nous avons partagées quand il était chef de la troupe de scouts dont je faisais partie au début de mon adolescence. Je me souviens d’une longue marche dans un sentier forestier près de Sainte-Rose-du-Nord, sous un ciel bleu d’automne avec les feuilles rouges, jaunes et dorées illuminées par le soleil et cet air à la fois doux et frais du début d’octobre. Mon père marchait devant nous et j’étais fier de lui.

 

Il y a aussi ces quelques jours que nous avons passés ensemble avec les moines de l’abbaye de Saint-Benoit-du-Lac. Mon père avait trouvé un moine avec qui il pouvait boire un petit brandy avant le souper. On a partagé ensemble des moments précieux au milieu d’un décor superbe.

 

C’est mon père qui m’a montré comment faire un 1800 avec mes skis pour changer de direction. Quand je vais faire du ski de fond avec Maria, je lui en fais la démonstration en précisant chaque fois que c’est mon père qui m’a montré à faire ça. C’est mon père qui m’a montré à conduire. On allait sur les chemins de terre derrière Bryson et Shawville. Il me disait quoi faire en buvant les quelques petites bières qu’il avait apportées.

 

Je me souviens que quand je ramenais mon père à l’Hôpital Royal d’Ottawa après qu’il avait passé la fin de semaine avec nous à Bryson, je devais l’assoir dans sa chaise roulante et l’amener dans sa chambre. Je trouvais ça très difficile, physiquement et mentalement. Il ne pouvait pas parler, mais avant que je parte, il me faisait toujours un sourire. Quand il est mort, le père Pelletier avait dit en s’adressant à la famille aux funérailles que les trois années que nous avions passées avec lui quand il était muet et paralysé avaient été pour nous l’occasion de découvrir ce qu’il a d’essentiel dans la vie. Il avait raison. C'est dommage que ça prenne des circonstances aussi extrêmes pour le réaliser.

 

Aujourd’hui, je n’ai ni le goût ni le besoin de parler des choses négatives que j’ai vécues, de l’insécurité, de l’angoisse, du ressentiment et de la haine, mais si je sais à quel point toutes ces choses m’ont marqué. D’après un groupe de soutien pour les enfants de parents alcooliques à l’âge adulte, qui fonctionne sur le modèle des Alcooliques Anonymes, une des caractéristiques des personnes comme moi est la difficulté qu’elles ont de faire la distinction entre ce qui est normal et ce qui ne l’est pas.

 

C’est vrai que je me sens quelquefois un peu étranger dans un monde dont je ne comprends pas toujours les lois et les règles non écrites. Je ne sais pas toujours comment il faut agir et penser, et surtout ce qu’il faut dire et ne pas dire dans certaines situations. J’imagine que c’est la même chose pour ce que j’écris. Il y a peut-être un peu trop de questionnement et d’émotivité dans mes propos, et je sais que ça peut en rebuter plusieurs. Mais il y a une chose dont je suis certain, c’est qu’en lisant ceci mes sœurs ne trouveront rien d’anormal dans ce que j'écris. Je crois que la notion de ce qui est normal et de ce qui ne l'est pas varie non seulement selon les cultures mais également selon les familles et les groupes d'individus dans une même société. Ça explique en partie pourquoi ce qu'on dit et ce qu'on écrit n'est pas reçu et perçu de la même façon par tout le monde.

 

Le fait d’avoir pu écrire calmement cet article sur mon père sans être submergé par un flot d’émotions négatives est pour moi une indication que j’ai pu tourner la page sur mon passé. Ce qui me reste, c’est le souvenir d’un homme qui malgré ses échecs, ses défauts, ses faiblesses et ses difficultés est toujours resté fidèle aux valeurs profondes qu’il nous a transmises : la bonté, la générosité, le pardon, la compassion et l’amour.

 

 

 IMG_2616.JPG



22/04/2017
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres