Les rêveries du retraité solitaire

Les rêveries du retraité solitaire

Hérédité, responsabilité et culpabilité

Il y a des humains qui naissent sans yeux, sans jambes ou sans bras, quelques-uns avec des malformations congénitales qui déforment affreusement leur visage et leur corps, d’autres avec toutes sortes de maladies qui les feront souffrir pendant toute leur vie ou avec des cancers qui les empêcheront d’avoir une vie. Il y a des enfants atteints d'une maladie appelée progéria qui à l’âge de quatre ans ressemblent déjà à des vieillards, et qui mourront dans quelques années après avoir souffert d'atroces douleurs osseuses et musculaires, d’autres qu’on est obligé d’isoler dans des tentes en plastique parce que leur système immunitaire est trop faible pour qu’ils puissent entrer en contact avec d’autres êtres humains. Il y a des petites filles qui naissent avec un corps de garçon et des petits garçons avec un corps de fille. On voit naître des enfants avec un seul corps pour deux têtes. Tout cela est normal. Ça fait partie de la nature.

 

Ce sont des problèmes physiques que l’on peut voir, mais il y a aussi tous les problèmes psychiques qui sont souvent beaucoup moins évidents mais non moins réels. Il y a bien sûr les comportements anormaux qui indiquent clairement qu’une personne est atteinte d’une maladie mentale, mais ce n’est pas de cela dont je veux parler. Je pense plutôt à ces anomalies de la nature qui font que des êtres humains, en apparence normaux, naissent avec des cerveaux qui les programment à devenir des criminels ou les poussent à commettre des actes  sordides et morbides. Je pense aux criminels psychopathes qui sont incapables d’éprouver la moindre empathie pour leurs victimes parce que cette faculté n’existe tout simplement pas dans leur cerveau. Je pense aussi aux sadiques qui ne peuvent éprouver de plaisir sexuel qu’en infligeant de la souffrance à d’autres êtres humains.

 

Tout cela fait partie de la réalité. La vie est apparue sur la terre après des milliards d’années de tâtonnements avant que les circonstances idéales à son apparition ne soient finalement réunies. Elle a disparue complétement quatre fois avant de renaître au fond des océans. L’être humain est le résultat d’une lente évolution avec des avancées et des reculs et toute une série d’essais et d’erreurs. Il n’est donc pas étonnant de constater que le résultat final ne soit pas parfait. La question que je me pose est la suivante : Comment évaluer la culpabilité et la responsabilité des humains à la lumière d’une telle réalité ?

 

En attendant que la science puisse identifier la source des comportements criminels dans l’ADN et la configuration du cerveau pour y apporter les corrections nécessaires, les humains sont condamnés à vivre avec d’autres êtres humains qui représentent une menace pour leur sécurité et leur survie. Il est nécessaire et justifié de trouver des façons de se protéger. Dépendant des pays et des sociétés ainsi que de la gravité des crimes, ces mesures de protection et de rétribution, qui interviennent après que les gestes ont été posés, peuvent aller de l’emprisonnement à la peine capitale. L’idéal serait de pouvoir éliminer les personnes susceptibles de devenir des criminels en les empêchant de naître, mais ce serait quelque chose de très difficile à gérer. Prenons simplement mon cas. Mon ADN indique probablement que je suis alcoolique comme mon père et mon grand-père. Si on avait pu le détecter avant ma naissance, est-ce qu’on aurait été justifié de m’empêcher de naître pour prévenir les potentielles victimes que j’aurais pu faire en conduisant en état d’ébriété ? Peut-être ! Chose certaine, c’est que si on l’avait fait, je ne serais pas en train d’écrire ceci avec près de vingt-six ans de sobriété derrière moi.

 

Pour moi, d’un point de vue strictement moral, les personnes qui sont les plus coupables ne sont pas celles qui agissent à cause d’un déséquilibre de leur cerveau mais de façon raisonnée et calculée, par cupidité et par intérêt personnel. Il y a les procureurs et les juges qui envoient consciemment en prison ou à la mort des innocents parce que c’est avantageux pour leur carrière. Il y a les femmes qui coachent  leurs enfants à accuser leur père de les avoir agressés sexuellement pour gagner la bataille ou pour se venger. Il y a les criminels financiers à cols blancs comme Madoff aux États-Unis qui ont fraudé des milliers de personnes de leurs économies. Il y a les télévangélistes comme Benny Hinn[1] qui ont accumulé des fortunes en utilisant la religion et de faux miracles pour convaincre de pauvres gens de leur envoyer les énormes sommes d’argent nécessaires pour financer leur extravagant mode de vie. Il y a tous ces imans qui enseignent la haine à de jeunes enfants et qui en envoient d’autres un peu plus vieux se faire sauter dans des mosquées ou des places publiques. Il y a tous les néonazis, racistes et suprématistes blancs qui utilisent internet et tous les moyens possibles pour propager leur idéologie de haine et d'intolérance. Il ne faudrait pas oublier les trafiquants de droques et d'armes, les politiciens et les fonctionnaires corrompus, et les charlatans qui essaient de trouver toutes sortes de nouvelles façons de nous frauder en ligne ou au téléphone.

 

Ce qu’il y a de plus étonnant dans tout ça, c’est que la plupart de ces criminels ne sont presque jamais punis. Ceux qui sont accusés, poursuivis et condamnés sont les exceptions. Madoff est des rares financiers fraudeurs à avoir été condamnés. Les grands responsables de la crise financière de 2007 n’ont jamais été inquiétés. Parmi les télévangélistes, seuls Jim et Tammy Baker ont été obligés de rendre des comptes, et ce, même s’il a été prouvé que des prêcheurs comme Benny Hinn et Peter Popoff utilisent des subterfuges pour faire croire qu’ils accomplissent des miracles. Ils continuent impunément à frauder sur nos écrans de télévision.  

 

Où est-ce que je veux en venir avec tout ça ? Je constate tout simplement que même si un jour la science arrive à identifier les causes profondes et à prévenir les crimes qui sont causés par un cerveau mal programmé comme celui, par exemple, de quelqu’un qui obtient une gratification sexuelle à voir brûler la forêt et les maisons de ses voisins, il n’en reste pas moins que la grande majorité des crimes, ceux qui font le plus grand nombre de victimes, sont perpétrés par des gens sain d’esprit qui veulent tout simplement plus d’argent, plus de privilège et plus de pouvoir. 

 

 

 



[1] La fortune de Benny Hinn s’élève à 42 millions de dollars. Voici une liste de charlatans qui ont utilisé la religion pour accumuler des fortunes : Peter Popoff, Eddie Long, Randy et Paula White, Ed Young, Joyce Mayer, Joel Osteen, Jim et Tammy Baker, Robert Tilton, Creflo Dollar, Edir Macedo et Kenneth Copeland qui possède à lui seul un milliard deux cent millions de dollars.



07/02/2018
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres