Les rêveries du retraité solitaire

Les rêveries du retraité solitaire

Le talent et le génie

J’ai récemment écrit un article intitulé Quand on revient dans lequel je parle de la façon dont le regard nouveau qu’on porte sur sa vie en revenant d’un séjour à l’étranger, même relativement court, peut être l’occasion d’apporter des changements à sa routine et à ses habitudes. Il y a aussi des voyages que l’on peut faire sans même quitter son foyer et dont on revient souvent plus différents que si on avait voyagé. Il suffit de lire. C’est ce dont je vais vous parler dans cet article.

 

Un auteur qui a du talent peut vous entraîner dans un voyage intérieur qui a le potentiel de changer le regard que vous portez sur vous-même et sur le monde. Il arrive à vous intéresser à ce qu’il pense et ce qu’il imagine au-delà des différences d’âge et de culture. Il ne vous connaît pas et vous ne le connaissez pas personnellement mais il y a un lien qui s’établit. Vous lui faites confiance et vous acceptez de le suivre où il vous conduit.  Vous revenez de ce voyage avec une meilleure connaissance du monde et une vision plus réaliste, et quelquefois plus poétique, de la réalité. Le talent ne se limite pas à des œuvres littéraires. Je considère qu’il y des journalistes et des chroniqueurs qui ont beaucoup de talent. Au Québec, il y a par exemple Pierre Foglia et Patrick Lagacé qui ont un style et une façon de s’exprimer qui font qu’on s’intéresse à tout ce qu’ils ont à nous dire, peu importe le sujet. Je considère que plusieurs auteurs, qui même s'ils ont beaucoup de talent, ne sont pas pour autant des génies. Qu’est-ce qui fait la différence entre le talent et le génie ?

 

Après avoir lu A Midsummer Night’s Dream de William Shakespeare, Maria m’a dit à peu près ceci : « Quand on a du génie, on peut écrire n’importe quelle histoire et c’est intéressant. »[1] C’est étonnant de voir comment un auteur qui a vécu il y a quatre siècles dans une culture complètement différente de la sienne, et en utilisant une langue qui n’a rien à voir avec la façon dont les gens parlent et écrivent aujourd’hui, ait pu raconter une histoire avec le potentiel de séduire une femme née au Vietnam et pour qui l’anglais est une langue seconde. Je crois que c’est cette capacité d’intéresser des lecteurs qui ne sont pas encore nés et qui vivront dans un univers complètement différent du leur qui est la marque d’un génie.

 

Dans un documentaire sur François Mauriac que j’ai vu dans les années 1970, ce dernier affirmait la chose suivante : « C’est en assumant ses régionalisme qu’un écrivain peut atteindre l’universel. »[2] Les grands auteurs dont les œuvres ont traversé le temps et l’espace nous rejoignent parce qu’il y a dans les histoires qu’ils nous racontent des vérités qui dépassent le cadre physique et culturel dans lequel ils ont vécu. On n’a qu’à penser à la Provence de Pagnol, au monde petit bourgeois de Proust, à l’Irlande de James Joyce, au sud des États-Unis de William Faulkner et de Mark Twain, à la Russie de Tolstoï et de Dostoïevski et à l’Angleterre de l’époque victorienne de Charlotte Brontë.

 

Une carte de bibliothèque est souvent une bien meilleure façon de mieux connaître le monde avec la vie et l’histoire de ses habitants, en même temps que beaucoup de choses par rapport à soi-même, que d’acheter un billet d’avion. Comme je l’ai écrit dans un autre article, j’ai rencontré des gens qui avaient parcouru le monde et qui étaient revenus aussi cons que quand ils étaient partis parce qu’ils ne s’étaient pas donné la peine de vraiment regarder et de chercher à comprendre. Un auteur qui a du talent ou du génie peut nous aider à mieux voir et comprendre ce qu'il a y a autour et à l'intérieur de nous.

 

 



[1] Pour ma part, je ne comprends strictement rien quand je lis Shakespeare. Voici un extrait de A Midsummer Night’s Dream: “What thou seest when thou dost wake. Lord, what fools these mortals be! I have had a dream, past the wit of a man, past the wit of man to say what dream it was. If we shadows have offended.” Il va sans dire que ça demande une certaine préparation pour comprendre et apprécier...

 

[2] Ne cherchez pas cette citation en ligne. Elle n’y est pas. On a tendance à croire que ce qui n’est pas en ligne n’a jamais été dit ou écrit. Ce n’est pas le cas.



13/05/2018
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres