Les rêveries du retraité solitaire

Les rêveries du retraité solitaire

L'irrationnel et le non rationnel

Il y a quelques mois, tout en jouant au Scrabble contre mon ordinateur, je regardais du coin de l’œil et j’écoutais d’une oreille distraite l’émission La grande librairie sur TV5. C’est une émission dans laquelle des auteurs viennent parler de leurs livres et discuter entre eux de littérature. À un moment donné, au cours d’une discussion, un des invités a cité la phrase suivante : « Si la raison ne te donne pas de réponse, cherche-la dans la poésie. » J’ai écrit la phrase sur un bout de papier en me disant qu’il y avait là matière à réflexion. J’ai réfléchi au sens de cette phrase et je vais, dans cet article, vous faire part de mes réflexions.

 

Avant de mettre en parallèle la raison et la poésie, commençons par considérer les types de questions que nous pouvons nous poser en essayant de déterminer auxquelles de ces questions la raison ne semble pas apporter de réponses satisfaisantes. Il y a tout d’abord les questions pour lesquelles on peut facilement trouver les réponses en allant tout simplement dans Google (Quelle est la distance entre la terre et la lune ? / Qu’est-ce qui fait que les feuilles des arbres changent de couleurs en automne ? / Quelle est la capitale du Costa Rica ?) Il y a des aussi des questions plus complexes dont les réponses exigent des connaissances historiques et scientifiques solides ainsi qu’une capacité de raisonner de façon à la fois logique et intuitive (Qu’est-ce qui explique le déclin et la chute de l’Empire romain ? / Pourquoi  Donald Trump a-t-il gagné les élections américaines de 2016 ? / Quels seront les effets du vieillissement de la population dans les années à venir ?) On peut trouver des réponses valables et pertinentes à ces questions dans des articles ou dans des livres, dans des émissions de télévision ou dans des vidéos  disponibles dans YouTube. On peut être ou ne pas être d’accord avec ces réponses, mais on peut en débattre en présentant des arguments basés sur la logique et la raison.

 

Là où la raison ne semble pas nous apporter de réponses satisfaisantes, c’est lorsqu’on se pose les questions existentielles (Quel est le véritable sens de la vie ? / Pourquoi sommes-nous ici ? / Est-ce qu’il y a quelque chose après la mort ?) Il y a bien sûr des tas de réponses à ces questions mais il n’y a pas de façon logique d’en discuter et de prouver quoi que ce soit. Est-ce que ça veut dire que toutes les réponses que nous pouvons apporter à ces questions fondamentales sont irrationnelles. J’avais encore en tête la phrase qui a déclenché ma réflexion quand je suis tombé par hasard sur une vidéo du journaliste américain Chris Hedges dans laquelle il fait la distinction entre ce qui est irrationnel et ce qui est non rationnel. Selon lui, il y a des choses qui sont irrationnelles parce qu’elles vont à l’encontre de la logique et de la raison. Par contre, il y a aussi des choses qui sont non rationnelles parce qu’elles ne font pas partie du domaine de la logique et de la raison.

 

Pour moi, cette distinction importante m’a aidé à mieux comprendre le sens de la phrase « Si la raison ne te donne pas de réponse, cherche-la dans la poésie. » Il ne viendrait à l’idée de personne de dire que la poésie est en conflit avec la science et la raison. Il s’agit de deux univers bien différents qui n’obéissent pas à la même logique. Laissez-moi vous donner quelques exemples qui illustrent pour moi la différence entre ce qui est irrationnel et ce qui est non rationnel. Si je dis que la terre est le centre de l’univers et que le soleil tourne autour d’elle, c’est irrationnel. La science, basée sur la raison et l’observation, prouve et démontre le contraire. Prenons maintenant un texte poétique tiré de la Bible et qui dit à peu près ceci « Tout n’est que vanité et poursuite de vent. La vie de l’homme est comme le sillon laissé dans l’eau par le passage d’un bateau; elle est comme l’air déplacé par le passage d’une flèche.[1] » Il est ridicule de penser qu’on pourrait poursuivre le vent; il est également évident que la vie d’un être humain, même si elle est relativement courte en regard de l’âge de l’univers, est plus longue que le temps que ça prend au sillon laissé par le passage d’un bateau à disparaître. Et pourtant, même si cette phrase est non rationnelle, on ne pourrait pas dire pour autant qu’elle est irrationnelle. Elle contient une grande part de sagesse et de vérité. Il y a cette autre phrase que l’on trouve aussi dans la Bible « Que sert à l’homme de conquérir l’univers s’il vient à perdre son âme ? [2] » Là encore, on pourrait dire que l’âme n’est pas quelque chose de rationnel. On ne peut pas la définir de façon logique. Par contre, si l’on considère que l’âme correspond à ce qu’il y a de plus profond et de plus intime dans l’être humain, la phrase est très lourde de sens.

 

Je me souviens d’une très belle chanson interprétée par Gilles Dreux au début des années 1970[3] qui parle du rôle des poètes dans nos vies. Je vous en cite un extrait « Toi qui ne regardes jamais un oiseau, toi qui ne sais pas respirer une fleur, toi dont les paroles tombent lourdement vers le sol, grâce à eux tu chantes quand même la rose, grâce à eux tu chantes quand même la colombe. Et parfois tu oublies que tu es dans ce monde.» La poésie peut aussi avoir une dimension prophétique. Dans une chanson intitulée Anthem, Leonard Cohen nous parle aussi de la colombe mais dans des termes plus sombres « Yeah the wars they will be fought again. The holy dove she will be caught again, bought and sold, and bought again. The dove is never free. »

 

La spiritualité et la religion sont des choses qui ne font pas partie du domaine de la logique et de la raison. Quand on essaie de codifier, de structurer et d’expliquer le non rationnel de la même façon qu’on le ferait pour le rationnel, on en arrive à des absurdités comme de faire apprendre par cœur à des enfants qui n’avaient pas encore atteint l’âge de la puberté les questions et réponses du catéchisme qui avaient trait à la sexualité et à l’adultère. Vouloir rationaliser des choses qui ne font pas partie du domaine de la logique et de la raison est aussi ridicule que d’écrire un poème à partir d’un rapport financier.

 

La poésie avec son langage imagé et sa charge émotive peut nous dire beaucoup de choses avec très peu de mots. Je pense à cette belle phrase qu’on trouve dans une chanson de Gilles Vigneault « Le temps qu’on a pris pour se dire ‘Je t’aime’, c’est le seul temps qui reste au bout de nos jours. » La poésie sous toutes ses formes, que ce soit dans des poèmes, des mythes et des fables est le langage qu’ont inventé les humains pour parler de choses qu’ils n’arrivaient pas  à décrire autrement.

 



[1] Je cite de mémoire.

[2] Je cite encore de mémoire.

[3] Le titre de la chanson est Ils font chanter le monde. Elle est disponible dans YouTube.



04/03/2017
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres