Les rêveries du retraité solitaire

Les rêveries du retraité solitaire

Entre l'île et le rocher

Entre l'île et le rocher

Je me souviens d’un soir d’été à Percé il y a plusieurs années. La lune, dans le ciel immense et noir, entre l’île et le rocher, se reflétait dans l’eau sombre de la mer; des milliers de diamants dansaient sur les vagues endormies. Il se dégageait de cette scène d’une incroyable beauté une force réconfortante et tranquille. J’ai pensé au temps et à l’éternité, et je me suis dit que si j’avais été là quelques millions d’années plus tôt, j’aurais pu voir la même chose. J’ai pensé aux glaciers qui avaient creusé les vallées et à l’érosion qui avait arrondi les montagnes et sculpté les falaises, et à tout ce temps qui s’était écoulé sans aucun être humain pour contempler tout cela. J’éprouvais devant ce spectacle une très grande sérénité.

 

Cette image est restée gravée dans ma mémoire. Maintenant que je suis rendu à la dernière étape de ma vie, et que je regarde en arrière pour faire le bilan de ce que j’ai vécu, elle me rappelle la place infime que j’occupe dans l’univers. Quand je pense à tous les humains qui ont laissé des traces, positives ou négatives, de leur passage sur la terre, je me dis que l’impact que j’aurai eu sur le monde sera pratiquement nul. L’image qui me vient à l’esprit est celle d’un goéland effleurant du bout de l’aile le rocher Percé.

 

Comme les glaciers qui ont tout écrasé sur leur passage il y a des millions d’années, il y a des humains qui, pour le meilleur et pour le pire, ont bouleversé la destinée de millions de personnes (Gengis Khan, Jules César, Bouddha, Jésus, Mahomet, Napoléon, Hitler, Staline). Il y en a d’autres qui ont influencé de façon positive ou négative, mais à moins grande échelle, le monde dans lequel ils ont vécu (artistes, inventeurs, explorateurs, philosophes, investisseurs, industriels, leaders politiques et religieux). Pour ma part, je n’ai rien inventé et je n’ai rien produit, et je ne laisserai derrière moi aucune postérité. Qu’est-ce qui fait la différence entre les humains qui ont fait leur marque et les autres, comme moi, anonymes et sans histoire ? Est-ce une question de personnalité, de force de caractère, de talent, d’énergie, d’ambition, de conviction, de générosité ? Je ne sais pas. Comment mesurer le succès ou l’échec d’une vie ?

 

Quand je repense à ce soir d’été à Percé, assis à contempler la lune entre l’île et le rocher, je me dis que grâce à des moments comme celui-là, la vie vaut la peine d’être vécue, et qu’il ne faut pas se poser trop de questions.

 

 

 IMG_2610.JPG

 



01/04/2017
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres